Laetitia METZINGER BASTIEN - Mosaique Vitrail Décoration | VITRAIL
126
page-template-default,page,page-id-126,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.2,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1,vc_responsive
P1160079

VITRAIL
Qu’est que le vitrail ? L’origine du vitrail en Occident remonte aux premiers temps de l’ère chrétienne, époque qui a vu son essor grâce à la place importante donnée à la fenêtre dans les édifices religieux, et par la suite dans les châteaux médiévaux. Dans ces premiers vitraux, le verre n’était pas encore enchâssé dans des baguettes de plomb, mais dans la pierre ou des planches ajourées, quelquefois dans des châssis de métal, selon le système des claustra. En Orient, les pièces de verre sont serties dans du plâtre ou du stuc. Cette technique y est toujours pratiquée, mais l’Occident ne l’a pas adoptée, à cause de l’humidité de son climat. La technique de la dalle de verre, qui consiste à assembler des pièces de verre avec du béton ou des résines, se rapproche de ce procédé. Le vitrail est une composition décorative formée de pièces de verre.  L’assemblage des éléments peut être effectué grâce à différentes techniques : – Vitrail traditionnel (sertissage au plomb) – Vitrail « Tiffany » (sertissage au cuivre) Il peut s’agrémenter de peinture : – Grisaille (dessin sur verre) – Émaux Certaines techniques s’appuie sur la tradition mais prennent des formes plus contemporaines : – Dalle de verre (sertissage en béton armé ou résine) – Vitrail libre (superposition de verres) – Gemmail.
VITRAIL TRADITIONEL AU PLOMB OU TIFFANY
 
vitrail contemporain

  • Le vitrail au plomb est un panneaux composé de verres colorés assemblés par un profilé de  plomb soudé à l’étain.
  • La technique Tiffany consiste à entourer les pièces de verre avec un ruban de cuivre et à souder les différentes pièces à l’étain.

vitrail contemporain Les vitraux traditionnels au plomb ou Tiffany se posent sur toutes les menuiseries ouvrantes ou fixes (bois, fer, alu, pvc) . Ils peuvent venir en remplacement d’une vitre, sur un double vitrage existant ou directement sur la maçonnerie. Au delà de 0.5 m2 le panneau doit être rigidifié à l’aide de vergettes (baguette de fer, servant à renforcer le maintien du panneau).  Ils peuvent être aussi posés dans un double vitrage (protection contre la pollution, les chocs et le vandalisme, agréé par les assurances). Vous pouvez choisir l’une ou l’autre de ces techniques pour réaliser des motifs géométriques,  figuratifs ou contemporains. Les verres peuvent être blancs ou colorés, transparents pour récupérer un maximum de lumière, semi opaques ou opaques pour empêcher un vis à vis. Exemples d’application :  Portes d’entrée ou portes intérieures, fenêtres, séparations, auvents et marquises, niches …

DALLE DE VERRE
 
La dalle de verre est une technique entre mosaïque et vitrail. Chaque pavé de verre coloré (2cm d’épaisseur) est taillé à la marteline et assemblé dans un réseau de mortier armé ou de résine. Certains morceau peuvent être éclaté de façon à jouer avec la lumière. Transparente ou opaque elle s’apparente au vitrail ou se pose en élément de décoration. En raison de son poids (25 à 30 kg/m2), cette technique ne s’adapte pas aux ouvrants. La dalle de verre est maçonnée ou insérée dans une armature fixe. Exemples d’application : ouvertures fixes, oculus, murs de lumière …
VITRAIL LIBRE
 
Le vitrail libre est une technique contemporaine qui consiste à assembler des fragments de verre et/ou autres matériaux dans un habitacle de verre transparent. C’est une vision nouvelle du vitrail qui permet de jouer avec la texture du verre,  avec les superpositions des différents verres, mais aussi avec l’assemblage d’autres matériaux (grillage, coquillage, billes de verre). Le vitrail libre se pose sur toutes les menuiseries ouvrantes ou fixes (bois, fer, alu, pvc). Il peut remplacer un double vitrage ou être utilisé en éléments de décoration.  Il peut être éclairé par la lumière du jour (fenêtre) ou bénéficier d’une lumière artificielle de façon à mettre en valeur les fragments de verre. Exemples d’application : portes d’entrée ou portes intérieures, fenêtres, panneaux décoratifs ….
MOSAIQUE DE VERRE
 
La mosaïque de verre est une technique entre mosaïque et vitrail. Le travail de conception et de coupe du verre s’apparente au vitrail alors que le montage et la finition utilise les matériaux de la mosaïque. Une fois le motif fini, il est réalisé de pièces de verre collées sur un support transparent ou opaque (au choix) et jointé avec un mortier joint (coloré ou pas). Cette technique peut être employée pour la réalisation de mosaïque murale, en complément d’un carrelage, en frise ou listel mais aussi en application sur une ouverture fixe, comme panneaux de lumière. L’inconvénient de cette technique est qu’elle a un endroit et un envers.   Exemples d’application : listel ou frises murales , objets décoratifs, plateaux de table  …
GEMMAIL
 
Le gemmail est un moyen d’expression artistique qui joue sur la transparence, la superposition des verres, le relief.  Cette technique utilise : – la superposition des morceaux de verre pour créer la palette des couleurs, – le rayonnement de la lumière qui traverse l’épaisseur des verres superposés. Pour obtenir des couleurs fidèles, les verres sont cassés, coupés, fragmentés, éclatés et assemblés en « touches successives ». Le Gemmail une fois terminé peut atteindre 5cm d’épaisseur. Les morceaux de verre sont collés à chaud. Exemples d’application : reproduction, tableau de verre …