Laetitia METZINGER BASTIEN - Mosaique Vitrail Décoration | SAVOIR-FAIRE ANNEXES
3264
page-template-default,page,page-id-3264,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-16.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.3.0,vc_responsive

SAVOIR-FAIRE ANNEXES

Tous ces savoir-faire annexes sont compatibles et représentent une grande richesse, celle d’associer à la mosaïque et au vitrail traditionnels
des effets contemporains qui prennent entièrement leur place dans nos intérieurs.

De quoi créer pour tous les goûts !


LE VITRAIL LIBRE

Le vitrail libre est une technique contemporaine qui consiste à assembler des fragments de verre et/ou autres matériaux dans un habitacle de verre transparent. C’est une vision nouvelle du vitrail qui permet de jouer avec la texture du verre,  avec les superpositions des différents verres, mais aussi avec l’assemblage d’autres matériaux (grillage, coquillage, billes de verre).
Le vitrail libre se pose sur toutes les menuiseries ouvrantes ou fixes (bois, fer, alu, pvc). Il peut remplacer un double vitrage ou être utilisé en éléments de décoration.  Il peut être éclairé par la lumière du jour (fenêtre) ou bénéficier d’une lumière artificielle de façon à mettre en valeur les fragments de verre.

Exemples d’application : portes d’entrée ou portes intérieures, fenêtres, panneaux décoratifs ….


LA MOSAÏQUE DE VERRE

La mosaïque de verre est une technique entre mosaïque et vitrail. Le travail de conception et de coupe du verre s’apparente au vitrail alors que le montage et la finition utilise les matériaux de la mosaïque. Une fois le motif fini, il est réalisé de pièces de verre collées sur un support transparent ou opaque (au choix) et jointé avec un mortier joint (coloré ou pas). Cette technique peut être employée pour la réalisation de mosaïque murale, en complément d’un carrelage, en frise ou listel mais aussi en application sur une ouverture fixe, comme panneaux de lumière. L’inconvénient de cette technique est qu’elle a un endroit et un envers.  

Exemples d’application : listel ou frises murales , objets décoratifs, plateaux de table  …


LE FUSING

Le fusing est une technique de verrerie qui consiste à assembler par superposition des morceaux de verre collés à froid, puis à porter l’ensemble dans un four à son point de fusion pour former une seule pièce homogène. Cette technique était déjà utilisée il y a 3 500 ans dans la fabrication d’objets de verre ouvragés. Il s’agit en fait de la plus ancienne des techniques de fabrication et de travail du verre puisque « to fuse » signifie faire fondre du verre. La fabrication d’objets en verre dans un four était jadis longue, complexe et interdisait la réalisation d’objets de grand format. La première période de prospérité de cette technique se situe en Mésopotamie et connut son apogée pendant la culture égyptienne. Au début de l’ère chrétienne, l’usage des verres fabriqués au four fut remplacé par le soufflage.

Le fusing n’est que la base d’une série de techniques qui permettent :

-de transcrire sous le verre des empreintes à partir d’éléments naturels ou non (galets, fibres, bois, acier …)

– d’insérer des éléments naturels ou des matériaux divers compatibles avec le verre  (éléments métalliques, fibres de verre, végétaux, …)

– de thermoformer le verre sur des moules, crées pour donner une forme particulière au verre.

Ce travail permet de jouer avec l’épaisseur du verre et la lumière.


LE SABLAGE

Le sablage est un procédé obtenu par projection de sable très puissant sur le verre qui permet d’obtenir un effet dépoli ou satiné, d’écrire et de dessiner des motifs sur le verre, de le percer, de le sculpter. Cette technique, comme les autres peuvent être associé de façon à alimenter le processus créatif original.